12 novembre 2006

Villalonga, Bokassa, Bedos chez Ardisson

Très émouvant, Marthe Villalonga se lâche au piano. Cela n'empêche nullement Bokassa junior de mastiquer consciencieusement.
Mais, LA PHRASE de la soirée, on la doit au même Bokassa, Alien chez Ardisson. Vous êtes assis, ça décoiffe... je cite:

"dans le monde d'aujourd'hui, je préfère m'appeler Bokassa que Mohamed".

Pour vous remettre, regardez plutôt ce qui suit.








1 Comments:

Anonymous Alain said...

Je ne déchiffre pas les caractères spéciaux sur ton blog: mes navigateurs m'envoie de la daube pour chacun. Il faut nous retaper ça!

16:11  

Enregistrer un commentaire

<< Home